Apres un article de FDesouche presentant la traduction de l’anglais d’un article du Daily mail, voici une petite reponse en dessin faite par Seb de FDesouche, son dessin etait trop juste pour le laisser tomber dans l’oublie, le voici donc:

Jolie blonde

La gueule de l'autre

Récemment, a la suite des attentats d’Oslo je lisais les réactions des médias. Réactions unanimes bien évidemment comme pour tout sujet ou seul consensus a droit de parole.

Cependant venons a ce qui m’amène a ce post. La lecture d’un article du Figaro parlant de la présidente du Parti du Progrès Norvégien en la dénommant de l’appellation familière « La blonde ».

La blonde

De nos jours ou sous le poids du politiquement correct on n’ose plus voir les couleurs de peau, on voit que lorsqu’il s’agit de la droite prétendue extrême, on peut parler de la couleur de cheveux.

Et lorsque le Figaro parle de Mouloud Aounit l’appellent-ils « Le crépu » ?

Bien évidemment non, ca serait considéré raciste.

Prenons, un autre exemple, Laurent Fabius, le Figaro l’appelle-t-il « Le chauve » ?

Bien évidemment non, ce serait insultant.

Mais pour une personnalité politique de droite, donc maléfique, et de surcroit blanche, ils ne se gênent pas, c’est légal et même encourage.

Les terroristes

Bon jusqu’à présent on parlait de politiciens, donc de gens estimables et gentils (ok, je plaisante). Mais quid, des super méchants, les terroristes ?

Parlons du dernier en date, Andres Behring Breivik, le terroriste Norvegien responsable du desherbage de pousses socialistes, pardon, je voulais dire du massacre de jeunes socialistes en stage de lobotomisation qui assistaient a un camp d’été …socialiste.

Il a été décrit comme un grand blanc, blond aux yeux bleus, certains journalistes ont même été jusqu’à suggérer qu’il aurait pu porter l’uniforme nazi magnifiquement.

Mais ces mêmes journalistes ont-ils parle de petits arabes, crépus aux yeux noirs lors des attaques terroristes islamiques (c’est pas les exemples qui manquent a travers le monde) ? Évidemment non, ça serait raciste et même stigmatisant.

Rien a ajouter

Tout est dit, nos médias démontrent une fois de plus que le seul racisme toléré et encourage est le racisme anti-blanc. Racisme qui n’existe pas selon SOS Racailles, le MRAP (Mouvement pour la Religion et l’Amour du Prophète), et toutes les autres associations grassement subventionnées par nos impôts.

Quartier Belleville, Paris

Quartier Belleville, Paris

Voici un texte qui n’est pas moi, que j’ai trouve au fil de mes lectures (Lire le texte sur FDesouche). Ne vous laissez pas rebuter par la longueur de cet article car il vaut la peine d’être lu. Ce texte positionne l’immigration chinoise dans le contexte des autres immigrations présentes en France.

A tout seigneur, tout honneur: l’auteur en est Diabolo.

Il me semble que le problème n’est pas de savoir ce que les asiatiques peuvent apporter à notre pays, mais de savoir avec qui on supporte de vivre.
Je n’ai absolument rien contre l’immigration asiatique telle qu’elle est en France, c’est à dire en quantité raisonnable à échelle nationale, parfaitement intégrée au système, souvent très bien assimilée culturellement et dans tous les cas respectueuse de la population autochtone.

Si un jour des boat-people chinois commençaient à débarquer par millions sur le littoral français pour venir coloniser des villes entières, obtenir la priorité sur les logements sociaux, organiser de gigantesques arnaques immobilières en répandant la terreur dans certains quartiers afin de faire chuter les prix du foncier et ainsi les racheter pour un bol de riz, monter des organismes soutenus par la prostitution médiatique et les pouvoirs publiques pour nous imposer leur volonté, exiger des quotas de présence dans les médias ou les entreprises, faire la tournée des plateaux de télévision pour nous culpabiliser sur notre histoire et nous donner des leçons de civilisation, imposer la construction de temples bouddhistes ou taoïstes sur le dos du contribuable, pomper sans vergogne les caisses d’allocations familiales, bloquer des rues entières pour prier le cul en l’air sur le bitume, recevoir des subventions pour monter des studios de rap dans leur quartier et insulter notre pays en toute impunité, s’entasser dans les halls d’immeubles tous les soirs laissant derrière eux un mélange d’odeur de pisse et de haschich lorsqu’ils montent dormir jusqu’à 14h le lendemain, balancer leurs ordures par la fenêtre, faire exploser les chiffres de la criminalité ou du trafic de drogue et en détenir le monopole, remplir les pages de faits-divers et les prisons à ras-bord, transformer nos établissements scolaires en coupe-gorges approvisionnés en crack et nos lieux publiques en dépotoirs mal famés parsemés de flaques de glaviots, provoquer l’effondrement du niveau d’enseignement par leur incapacité à accepter d’apprendre quoi que ce soit, rouler vitres ouvertes et musique de merde à fond en berline allemande flambante neuve payée par la vente de cocaïne ou les braquages de banques, forcer la porte des gens pendant qu’ils dorment pour les cambrioler et les séquestrer, lapider les policiers qui leur demandent leurs papiers d’identité, préparer des bombes artisanales prêtes à exploser à la gueule des pompiers qui viennent les sauver, agresser les médecins qui viennent les soigner, racketter les facteurs qui viennent leur apporter leur courrier, violer collectivement nos filles ou nos sœurs dans des caves, empêcher les commerçants de faire leur métier dans leur ville natale, remplacer les quatre cinquièmes des joueurs de notre équipe nationale de football, sortir dans les rues par milliers pour tout brûler que leur équipe préférée gagne ou perde, se faire embaucher en tant que vigile ou éducateur pour tenter de calmer leurs petits-frères et résoudre les problèmes d’insécurité qu’eux-même ont engendrés, pondre des gosses à la chaîne tant que la vulve de leurs cinq femmes peut faire sortir quelques chose, interdire aux femmes de montrer leurs cheveux, leurs épaules ou leurs genoux, ce jour-là, je verrai les choses sous un autre angle.

En attendant, la place de parasite à haute nocivité est déjà occupée par d’autres communautés et c’est de celles-ci dont il faut nous occuper en urgence. Parce que si je peux vivre sans aucun problème avec une ou deux familles asiatiques sur mon palier, je ne pourrais pas supporter la promiscuité avec certaines autres catégories d’individus. Bien sûr, je ne désigne personne, mais il y a tout plein d’indices dans le paragraphe précédent pour deviner lesquelles.

Diabolo

La Goutte d’Or, quartier devenu islamique, ou les prières musulmanes se font dans la rue bloquée par des barrières a trouve des défenseurs passionnes parmi les médias, les associations et les politiciens. Y faire un apéro « pinard et saucisson », nécessairement fachiste puisque non halal, est désormais interdit, comme cela pourrait l’être en Arabie Saoudite, pays hautement laïc et démocratique.

L’avenir de la politique francaise a propos de l’islam

Les réactions officielles se succèdent et se ressemblent:

Pour finir, une citation qui date de 70 ans:

Ils ont accepté le déshonneur pour avoir la paix.
Ils auront et le déshonneur et la guerre.

Cette citation est attribuée a Winston Churchill, en réaction a la signature des accords de Munich par les premiers ministres anglais (Chamberlain) et français (Daladier) avec Hitler en août 1938.

Ne dit-on pas que l’histoire se répète ?

Bienvenue lecteur égaré.

Ne t’est-il jamais arrivé de poster un message internet sur l’un de nos grands médias nationaux (le Figaro, le Parisien, Libération, etc…) et d’être averti par émail que ton message avait été  « moderé », c’est à dire censure et efface par la rédaction ?

Voila pourquoi j’ai décide de commencer ce manuel de la dissidence, car comme toi cher ami inconnu, il m’arrive fréquemment d’être confronte à la liberté d’expression française qui, sommes toutes, se rapproche chaque jour un peu plus de celle de la Chine.

Comment donc échapper a la censure omniprésente au beau pays des droits de l’homme ?

Le kilt

Parfois quelque chose se cache sous le kilt

La méthode écossaise

La méthode écossaise est une technique consistant à

  1. prendre un pseudonyme qui évoque l’écosse (Joueur de Cornemuse, Édimbourg, etc…)
  2. dire l’exact opposé de ce que vous voulez dire

Disant ainsi l’opposé de votre propos, et ainsi abondant dans le sens du politiquement correct, le modérateur du journal publiera votre message avec le sourire de satisfaction du professeur qui corrige la copie du faillot de la classe.

En revanche, le lecteur initié, reconnaissant ton pseudo écossais, saura qu’il faut interpréter ton message a l’opposé de ce qu’il dit.

Exemples

L’utilisateur Kilt poste un message:

« Le multiculturalisme est un facteur de paix sociale »

On remarque que kilt est un vêtement écossais, il faut donc inverser la phrase pour obtenir la traduction:

« Le multiculturalisme est un facteur de discorde sociale »

Autre exemple

L’utilisateur CheGuevara déclare dans un message:

« Les arabes ont reconstruit la France ».

On remarque que CheGuevara n’a aucun rapport avec l’écosse, il s’agit donc d’un ahuri qui croit a ce qu’il dit !!! Il en existe encore, croyez moi !

Conclusion

La méthode écossaise a quelque chose de ludique: trouver les pseudonymes écossais les plus incongrus et de permettre aux inities de pouvoir décrypter vos messages. Faites bien attention en écrivant vos messages qu’ils soient facilement convertibles, c’est à dire que leur signification puisse être aisément déterminée en inversant le sens de chaque phrase.

C'est beau l'amour

Soyons honnête, je déteste la St Valentin. Fête mercantile par excellence qui prend en otage les sentiments pour forcer a claquer du fric. Si il y a bien une fête représentante du politiquement correct, c’est la St Valentin.

Laicite positive

Une image est souvent plus simple qu'un long discours.

Un petit dessin qui m’a été inspiré par un autre petit dessin sur le blog de FromagePlus.

Voir le post de FromagePlus.